Guillaume GACHET 10 septembre 2018 VTT


La Suisse a réussi ses mondiaux

Carton plein pour le pays hôte des championnats du Monde de Lenzerheide.

© Bluewin

C'est une semaine quelque peu particulière pour le VTT suisse qui vient de se terminer. Les Helvètes ont réussi une performance générale de qualité en décrochant pas moins de quatre titres mondiaux.

Dès la première épreuve de ces championnats, la Suisse s'est parée d'or en remportant le Team Relay grâce à Neff, Schurter, Colombo, Frei et le romand Alexandre Balmer.

Ce dernier réussira un nouvel exploit en s'imposant sur la course junior, ce qui représente à ce jour la plus belle victoire de sa déjà solide carrière. Malgré un départ manqué, le Neuchâtelois a effectué une belle remontée pour rejoindre son compatriote Loris Rouiller dans les premières positions. Le Vaudois sera victime d'une crevaison, le privant du podium pour 9 secondes seulement, alors qu'Alexandre Balmer s'envolera pour s'imposer en solitaire.

La pluie de médailles continuera grâce à la victoire de la jeune Alessandra Keller dans la catégorie espoir dames, qui s'impose devant sa compatriote Sina Frei, qui n'était autre que la championne en titre. Chez les espoirs hommes, on notera la sixième place de Vital Albin et une grosse performance de Filippo Colombo qui a mené l'épreuve avant de toutefois craquer et de se contenter de la 16e place à l'arrivée.

Chez les élites, petite déception chez les dames pour Jolanda Neff qui termine au pied du podium. En revanche, Nino Schurter a répondu aux attentes en bouclant ces mondiaux avec un nouveau titre chez les hommes, son septième.

Malgré un nombre de médaille légèrement inférieur à la saison 2017 (8 médailles), le bilan helvétique reste exceptionnel.

Pas de médaille en Downhill

Contrastant légèrement avec les journées précédentes, la Suisse est restée discrète lors des championnats du monde de descente qui se déroulaient sur le même terrain de jeu que ceux de VTT. Seule la 6e place d'Émilie Siegenthaler ressort au classement. Interrogée, la Biennoise juge ce résultat "à la hauteur de sa saison, faite de hauts et de bas".


Retour

Pour approfondir